Voulez-vous faire de la publicité? Appeler au numéro sans frais: 1-888-377-2222

19e Gala Les Olivier: Julien Lacroix et Mariana Mazza, roi et reine de la soirée

Si François Morency a poussé un grand soupir de découragement en début de soirée, Mariana Mazza a dû soupirer de soulagement en fin de soirée. Menant la course avec cinq nominations, une de plus que Louis T., l’humoriste au franc-parler a vu tous les trophées lui passer sous le nez, avant de remporter l’ultime statuette : l’Olivier de l’année.

  Appelée Humoriste de l’année jusqu’en 2005, cette prestigieuse récompense avait été remportée par une seule autre femme avant Mariana Mazza, Lise Dion (1999, 2000 et 2002). Espérons que les femmes humoristes n’auront pas à attendre encore quinze ans avant de briller à nouveau dans cette catégorie.  

Celui qu’on ne nomme pas

  En direct du studio 42 de Radio-Canada, François Morency animait pour la troisième année de suite le gala Les Olivier. Et une fois de plus, l’humoriste a dû faire face à une situation délicate. Alors que l’an dernier plusieurs humoristes s’étaient pointés masqués sur le tapis rouge afin de signifier leur appui envers Mike Ward et Guy Nantel, dont le numéro qu’ils devaient présenter au gala avait été censuré, la 19e édition s’est déroulée dans la foulée des allégations de harcèlement et d’agressions sexuels portées contre Gilbert Rozon, fondateur de l’empire Juste pour rire, en octobre.  

En arrivant sur scène, l’humoriste a poussé un soupir, avant de lancer : « Bienvenue au gala Les Olivier, ou ce que j’appelle mon burn-out annuel ! » Après s’être plaint que son gala était dans l’ombre des scandales depuis deux ans, Morency a alors souligné que le gala se tenait en décembre, à quelques jours des fêtes, soit une période idéale pour la paix et les rassemblements. S’en est suivi un amusant, mais longuet, numéro où l’humoriste s’est amusé à rire des photos d’enfance de Noël de ses pairs.

  Par la suite, Morency s’est défendu de ne pas avoir fait de blagues sur Gilbert Rozon, qu’il n’a pas nommé, et sur ses actes indéfendables, parce que « pour que je fasse des jokes sur toi, il faut que je t’aime bien ». Il a alors salué les victimes et les briseurs de silence. Comme promis, Morency a tué l’éléphant dans la salle. Avec classe. Plusieurs humoristes portaient un macaron représentant un mégaphone afin de signifier leur soutien aux victimes et de faire un appel commun à la dénonciation.  

Rappelons qu’afin de se dissocier de Gilbert Rozon, une trentaine d’humoristes, à l’instigation de Martin Petit, avaient dévoilé au début novembre leur intention de lancer le Festival du rire de Montréal l’été prochain. Par ailleurs, Martin Petit et Laurent Paquin ont rappelé la tenue d’un spectacle-bénéfice pour venir en aide aux victimes de harcèlement sexuel. Intitulé Vive ton courage, l’événement sera animé par Patrick Groulx et Mélanie Ghanimé le 24 avril à l’Olympia.

views : 598 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below