Voulez-vous faire de la publicité? Appeler au numéro sans frais: 1-888-377-2222

Trop souvent fermées

L’accessibilité des groupes de médecine de famille varie grandement à travers le Québec en dehors des heures normales d’ouverture, malgré la volonté du ministre Gaétan Barrette d’améliorer les soins de première ligne. Selon la CAQ, certains ne sont ouverts que 50 % du temps.

C’est ce que révèle une importante compilation des heures d’ouverture des 711 installations (clinique, CLSC ou autres) liées à un GMF du Québec, effectuée par la CAQ.

En effet, celles-ci sont fermées 52 % du temps après 18 h 30 du lundi au vendredi et 53 % du temps le week-end.

De plus, les heures d’ouverture varient énormément d’une région à l’autre. Certains établissements ouvrent un soir par semaine seulement et d’autres uniquement pour les patients qui ont un rendez-vous. Dans certains cas, la clinique ouvre une semaine sur deux, en alternance avec une autre installation.

« Les citoyens pensaient avoir dans leur environnement un accès facile à des services de santé parce qu’on nous a dit qu’ils seraient ouverts durant les heures défavorables, soirs et week-end, souligne le porte-parole caquiste en matière de santé, François Paradis. Le constat prouve qu’à travers le Québec, c’est loin d’être uniforme », ajoute-t-il.

Promesse

En mai 2015, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé que « tous les GMF, même les plus petits, devraient offrir des heures d’ouverture les soirs ou les fins de semaine. » Le ministre a tenu promesse, mais il faut savoir qu’un GMF regroupe plusieurs installations réparties sur un territoire donné. Dans plusieurs régions, cela signifie donc qu’une seule clinique est ouverte les soirs et fins de semaine.

« Fallacieux »

Pour sa part, le ministre Barrette affirme que 99,9 % des GMF respectent leur contrat et sont ouverts 68 heures par semaine.

Le ministre réfute le calcul de la CAQ qui se base sur le nombre d’installations. « Quand François Paradis sort une affaire de même, c’est fallacieux, parce qu’il sait très bien que ce qu’il demande, c’est impossible », dit Gaétan Barrette.

Il souligne que plusieurs GMF sont constitués en satellites parce que les médecins sont trop peu nombreux. « On ne peut pas demander à un GMF, dans son installation satellite où il y a quatre médecins, d’être ouvert 68 heures par semaine », affirme-t-il.

« Mais la totalité de la clientèle d’un GMF est informée qu’elle a accès à un site, au moins 68 heures par semaine », dit Gaétan Barrette.

views : 25 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below